Author Archive

Lancement JPS2021 : Sondage sur la motivation scolaire en contexte de pandémie

Posted on: février 15th, 2021 by Marie-Christine No Comments

Montréal, le 15 février 2021 – Près d’un an après le début de la pandémie, 70 % des parents québécois sondés estiment que leurs enfants se sentent motivés face à leur cheminement scolaire, révèle un sondage Léger mené pour le Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRÉ). Ce coup de sonde montre toutefois que la motivation est plus basse chez les jeunes du secondaire (63 %), les jeunes de 17 et 18 ans (62 %) et ceux issus de familles dont le revenu est plus faible.

« Dans la dernière année, nos jeunes ont démontré une capacité d’adaptation et une résilience extraordinaire qui doivent être soulignées. Leur routine scolaire, leurs activités, leurs contacts avec leurs professeur.e.s, leurs ami.e.s – des repères si importants dans leur univers et pour leur développement ont été complètement bouleversés. Ils ont travaillé fort, tous les jours. Et nous savons aussi que cette année est encore plus difficile pour certains d’entre eux. C’est pourquoi le thème de la campagne 2021, qui se déroulera du 15 au 19 février, est Un moment. Pour eux. », mentionne Audrey McKinnon, directrice de campagne des Journées de la persévérance scolaire.

« Parce que nous croyons fermement que le soutien et la reconnaissance de leurs efforts par leur entourage immédiat, par toute la communauté, peuvent faire une différence dans la poursuite de leurs études », affirme Andrée Mayer-Périard, présidente du RQRÉ.

Les amis et la famille, au coeur de la motivation des jeunes

Questionnés sur les raisons qui gardent leurs jeunes motivés envers leurs études, les parents sondés identifient la relation avec leurs amis (28 %) comme la principale source de motivation, suivi du soutien et de l’encouragement de leur famille (22 %) ainsi que de l’atteinte d’un but spécifique (19 %), comme le bulletin scolaire ou un examen d’admission par exemple. Les facteurs de motivation varient cependant d’un groupe d’âge à l’autre. Selon leurs parents, la moitié des jeunes de 17-18 ans sont plus susceptibles de se motiver par l’atteinte d’un but, comparativement à 23 % chez les étudiants âgés de 12 à 16 ans. Pour le tiers (33 %) des élèves du primaire, la principale source de motivation réside dans leurs relations avec leurs amis.

Une voie parsemée d’embûches

Depuis le début de la rentrée scolaire, certains défis ont pu ébranler cette motivation. Plus de la moitié des parents (52 %) identifient l’absence de contact avec leurs amis comme le principal enjeu auquel sont confrontés leurs jeunes. Les autres défis identifiés sont l’arrêt des activités, des sports et des loisirs par exemple (35 %), et le maintien de leur motivation quant à leurs études (33 %). Les obstacles rencontrés semblent, encore une fois, différer selon l’âge. Chez 40 % des jeunes de 17 et 18 ans, le principal défi est de demeurer motivés dans leurs études, ce qui est également le cas pour les 12 à 16 ans (38 %). Chez les enfants de 6 à 11 ans, c’est de ne pas voir leur famille (28 %) qui semble être le plus difficile.

« De nombreux étudiants sont affectés par la pandémie et font actuellement face à des défis, notamment en santé mentale. Il est essentiel de mettre en œuvre les conditions gagnantes en leur offrant toutes les ressources dont ils ont besoin afin de les outiller adéquatement dans leur développement et leur réussite scolaire. J’étais d’ailleurs très heureuse d’annoncer dernièrement, une série d’ajustements apportés aux mesures sanitaires en vigueur dans les établissements d’enseignement supérieur du Québec, afin de permettre à nos étudiants de socialiser et de briser l’isolement », indique Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur.

Des parents préoccupés, mais engagés

Signe que la pandémie est difficile pour tous, les parents affirment avoir vécu aussi quelques défis importants pouvant avoir un impact sur le climat familial. Parmi ceux-ci se trouvent le stress et l’anxiété générés par la crise (40 %), un manque d’énergie et d’idées et le sentiment d’être débordé (34 %) ainsi que la difficulté de concilier la famille et le télétravail (24 %). Par ailleurs, le sondage nous apprend que 52 % des parents sont préoccupés par le retard des jeunes dans leur cheminement scolaire occasionné par la pandémie.

Fait encourageant, 76 % des parents sentent qu’ils peuvent motiver leurs jeunes durant ce passage plus difficile et 63 % des parents croient qu’ils disposent des ressources nécessaires pour accompagner leurs enfants dans leurs études. Cette proportion descend cependant à 55 % pour les familles possédant un revenu familial de moins de 40 000 $.

La réussite scolaire avant tout

Malgré les aléas de la pandémie, la persévérance scolaire demeure au cœur des priorités des parents. Une grande majorité (69 %) de parents entrevoient la fin de l’année scolaire avec espoir et 89 % des répondants sondés estiment avoir pris un moment pour souligner les efforts de leur enfant durant la pandémie. Une donnée qui vient donner tout son sens à la thématique des Journées de la persévérance scolaire de cette année.

« Même si cette année scolaire n’est pas facile pour personne, les données de ce sondage montrent toute l’importance que prend l’entourage du jeune dans le maintien de sa motivation et même, dans sa croyance en ses capacités à atteindre les buts qu’il ou elle s’est fixés. En ces Journées de la persévérance scolaire, j’invite donc tous les Québécois.es à prendre un moment pour souligner les efforts remarquables que font nos élèves depuis le début de la pandémie. Montrons-leur à quel point le Québec est fier d’eux! », indique Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation.

Programmation des Journées de la persévérance scolaire 2021

Du 15 au 19 février, plusieurs activités seront déployées à travers tout le Québec grâce à l’appui et à la concertation d’acteurs locaux et régionaux. De nombreux outils et webinaires seront aussi offerts aux parents, aux intervenants, aux milieux scolaires. De plus, le 17 février à 13 h, les Journées de la persévérance scolaire offriront un moment avec Laurent Duvernay-Tardif aux élèves du troisième cycle du primaire et du secondaire du Québec lors d’un évènement virtuel. Plus de 175 000 élèves issus de plus de 7000 classes différentes sont attendus à ce grand rassemblement. En compagnie d’invités-surprises, Laurent répondra à plusieurs questions qui auront été formulées par des jeunes. Finalement, tous les employeurs du Québec sont invités cette semaine à exprimer sur leurs réseaux leur ouverture à accueillir les étudiants postsecondaires afin de les rassurer sur leur avenir sur le marché du travail.

Pour consulter le communiqué de presse intégral : [COMMUNIQUÉ]
Infographie du sondage : [ZIP]

Annonce d’un financement triennal pour le Réseau québécois pour la réussite éducative

Posted on: octobre 22nd, 2020 by Marie-Christine No Comments

Québec, le 30 octobre 2020. ― Pour soutenir la persévérance scolaire et la réussite éducative, le gouvernement du Québec, par le biais des Instances régionales de concertation (IRC), accordera un soutien financier de 41 millions de dollars réparti sur les trois prochaines années financières, soit de 2020-2021 à 2022-2023. Le ministre de l’Éducation, M. Jean-‑François Roberge, en a fait l’annonce aujourd’hui. Pour l’occasion, il était accompagné de Mme Andrée Mayer-Périard, présidente du Réseau québécois pour la réussite éducative.

Depuis 2015-2016, le ministère de l’Éducation accorde annuellement son appui aux IRC, par l’intermédiaire du Réseau québécois pour la réussite éducative. Ce dernier soutient ses membres dans leur mission et les mobilise dans la réalisation d’actions collectives afin de contribuer à l’accroissement de la diplomation et de la qualification des jeunes.

Nouveauté dès cette année, non seulement l’aide financière est bonifiée, elle est également accordée sur trois ans pour permettre aux IRC une meilleure planification à long terme. Ainsi, celles‑ci seront mieux outillées pour répondre aux besoins de leur clientèle de façon continue et pour faire la promotion de la persévérance scolaire et de la réussite éducative.

Rappelons également que les IRC sont présentes dans toutes les régions du Québec. Elles ont pour mission de mobiliser les acteurs régionaux et de développer des partenariats locaux dans la promotion des conditions de réussite éducative, entre autres, en faisant la mise en valeur de la lecture. La mission ainsi que la structure de chaque IRC sont uniques. Elles sont adaptées aux défis particuliers de la région dans laquelle elles évoluent. Dans le contexte actuel de la pandémie où les besoins sont encore plus grands, cette aide contribuera grandement à accompagner tous nos jeunes vers la réussite.

« Il est primordial de favoriser la persévérance et la réussite scolaires chez les élèves dès le plus jeune âge. Nous mettons également tout en œuvre pour favoriser l’égalité des chances de réussite éducative chez les élèves les plus vulnérables, surtout en contexte de pandémie. Parce que leur réussite, c’est notre réussite à tous, le gouvernement du Québec est heureux de confirmer son engagement financier pour les trois prochaines années. Grâce aux sommes annoncées, nous réitérons notre appui et notre confiance aux Instances régionales de concertation. Celles‑ci pourront poursuivre leur mission à long terme à l’échelle locale et régionale et même démarrer de nouveaux projets. Nous saluons également leurs actions concrètes qui permettent à un plus grand nombre d’élèves d’obtenir le soutien nécessaire à leur réussite, tout en contrant le décrochage scolaire. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

« Nous sommes très fiers de cette entente avec le gouvernement du Québec. Le soutien financier, maintenant garanti pour une période de trois ans, va permettre aux IRC de notre réseau de mener des initiatives qui auront encore plus d’impact sur la réussite éducative. Alors que la COVID-19 aura des répercussions sur le cheminement des jeunes au-delà de l’année scolaire en cours, nous croyons que cette annonce nous permettra d’agir à court et moyen terme au bénéfice de tous les jeunes, dont les plus vulnérables. Par cette entente, le gouvernement reconnaît que les parcours de réussite et de persévérance de nos jeunes sont ancrés dans leur territoire et que ce sont les partenaires de chaque région qui sont les plus à même de soutenir les actions concertées les plus efficaces pour leurs jeunes et leurs familles. »

Andrée Mayer-Périard, présidente du Réseau québécois pour la réussite éducative

Sources :

Geneviève Côté
Attachée de presse du ministre de
l’Éducation
418 644-0664

Marie-Josée Blais
Conseillère en communication
Réseau québécois pour la réussite éducative
mjblais@reussiteeducative.quebec

Offre d’emploi: Conseiller-ère contenu et transfert

Posted on: septembre 2nd, 2020 by Marie-Christine No Comments

Pour consulter l’offre d’emploi en PDF

Sous la supervision de la direction générale, la personne qui occupe les fonctions de conseiller/ère en contenu et transfert de connaissances est responsable de la planification, la rédaction et la mise en œuvre de l’ensemble des opérations associées à la production de contenu (interne et externe) du Réseau québécois pour la réussite éducative ainsi que pour les activités de transfert. Ces contenus peuvent être liés à des dossiers thématiques en lien avec la persévérance scolaire et la réussite éducative ou à des dossiers plus généraux liés au fonctionnement du Réseau. La personne sera également responsable du volet « développement des compétences », notamment par la coordination et l’animation des communautés de pratique.

Tâches et responsabilités principales

  • • Assurer la conception et la rédaction de plusieurs types de documents portant sur la persévérance scolaire et la réussite éducative ou sur le travail des IRC ;
  • • Récolter et vulgariser du contenu scientifique afin d’alimenter le Réseau et les IRC sur différents enjeux liés à la persévérance scolaire et à la réussite éducative ;
    • Élaborer différentes mesures de transfert et d’appropriation de connaissances/de contenu, selon le type de connaissance/de contenu et selon le type d’auditoire visé. S’il y a lieu, participer à la préparation de présentations et à l’animation de rencontres visant le transfert de connaissances et/ou de contenu ;
    • Exercer un rôle-conseil sur toutes les questions touchant la réalisation d’enquête, de sondage ou de revue de littérature sur des sujets liés à la persévérance scolaire et à la réussite éducative ;
    • Identifier et réaliser les mises à jour nécessaires dans les différents documents produits et utilisés par le Réseau à des fins de diffusion de contenu (excluant les documents administratifs liés à la gestion interne comme des listes de contacts) ;
    • Développer des communautés de pratique (CoP) visant à offrir des espaces de partage qui puissent permettre de faire évoluer à la fois les pratiques et les connaissances des gestionnaires ou des professionnels-les des IRC. À ce titre : identifier des thèmes et solliciter des experts qui pourront se joindre au besoin dans ces rencontres. Planifier également le développement de tout autre moyen pouvant favoriser le dynamisme, l’alimentation et le succès des CoP (bibliothèque virtuelle, dispositif d’expression ou d’échange parallèle aux rencontres des CoP, etc.) ;
    • Participer activement à la bonification des processus de rédaction et de révision des contenus produits par les autres membres de l’équipe.

Profil recherché

  • • Diplôme de maîtrise dans l’une des disciplines des sciences sociales ;
    • Expérience minimale de 3 ans dans le domaine (ou connexe) ;
    • Connaissance des enjeux liés à la persévérance scolaire et à la réussite éducative, et plus largement à l’éducation ;
    • Forte capacité d’analyse, pensée structurée, rigueur intellectuelle et méthodologique, esprit de synthèse et aptitude pour la vulgarisation ;
    • Excellentes habiletés rédactionnelles (français impeccable) ;
    • Habileté à s’adapter à des situations changeantes et à des courts délais de réalisation ;
    • Excellent sens de la planification, de l’autonomie et de l’initiative afin de travailler avec aisance sur différents dossiers.

Ce qui nous distingue comme milieu de travail

  • • Vous pourrez apporter votre contribution afin de faire une différence réelle dans un enjeu d’importance et d’actualité ;
    • Vous bénéficierez d’un excellent degré d’autonomie dans l’exécution de vos responsabilités, tout en faisant partie d’une équipe solide ;
    • Vous évoluerez dans un milieu conciliant en matière de travail et de vie personnelle.

Conditions de travail

  • • Contrat à durée indéterminée ;
    • Salaire et conditions de travail concurrentiels ;
    • Lieu de travail : Montréal : en télétravail les premiers mois, mais la  personne sera ensuite localisée dans les nouveaux bureaux du RQRE.

Votre candidature doit être acheminée par courriel à info@reussiteeducative.quebec au plus tard le vendredi 18 septembre. Les entrevues auront lieu le mardi 29 septembre 2020.

Note : seules les personnes retenues en entrevue seront contactées.

Le Réseau québécois pour la réussite éducative est le fruit de la volonté de ses membres (les Instances régionales de concertation [IRC] sur la persévérance scolaire et la réussite éducative) de travailler de façon concertée et collective et de développer un réseau efficient qui répond à leurs besoins. Riches d’un savoir-faire, d’une expertise reconnue et d’une capacité indéniable à mobiliser les forces vives d’un milieu en faveur de la persévérance scolaire et de la réussite éducative, les IRC agissent collectivement au sein d’un espace interrégional depuis 2005.

Une campagne des Journées de la persévérance scolaire pour donner un élan à la rentrée

Posted on: août 18th, 2020 by Marie-Christine No Comments

Montréal, 17 août 2020 – Les Journées de la persévérance lancent aujourd’hui une édition spéciale pour donner un élan aux jeunes qui reprennent le chemin de l’école. Après une fin d’année fortement perturbée par la COVID-19 et à quelques jours de la reprise, cette campagne de trois semaines portée par le Réseau québécois pour la réussite éducative vise à encourager et à aider les adultes à soutenir les jeunes. L’objectif : les voir reprendre le chemin de leur apprentissage avec enthousiasme et se réengager dans leur projet d’étude.

Montréal, 17 août 2020 – Les Journées de la persévérance lancent aujourd’hui une édition spéciale pour donner un élan aux jeunes qui reprennent le chemin de l’école. Après une fin d’année fortement perturbée par la COVID-19 et à quelques jours de la reprise, cette campagne de trois semaines portée par le Réseau québécois pour la réussite éducative vise à encourager et à aider les adultes à soutenir les jeunes. L’objectif : les voir reprendre le chemin de leur apprentissage avec enthousiasme et se réengager dans leur projet d’étude.

La motivation des jeunes, au cœur de cette rentrée

Le Québec fait face à une crise sans précédent et cette rentrée sera particulière pour les jeunes et leurs familles. Pour certains, le rituel scolaire est absent depuis des mois et ils auront à s’adapter à un nouveau contexte d’apprentissage ou aux cours à distance. Les retrouvailles habituelles ne seront pas les mêmes et leurs repères seront bousculés.  De nombreux jeunes qui ont beaucoup travaillé dans les derniers mois devront reprendre de bonnes habitudes de conciliation études-travail-vie. Tous ces changements ont des répercussions sur eux. Malgré les efforts déployés, certains enfants font maintenant face à un retard d’apprentissage et ont perdu la motivation de retourner à l’école. Plus que jamais, ces jeunes ont besoin de la relation bienveillante des adultes, du soutien et de l’encouragement de toute la société, afin de donner un sens à cette reprise scolaire et à leur avenir.

La rentrée. Tous ensemble. Pour eux.

En plus de la campagne publicitaire, partout au Québec des messages d’encouragement se feront entendre et des actions de mobilisation seront mises en place sur les réseaux sociaux, par les membres du réseau, les Instances régionales de concertation en persévérance scolaire et en réussite éducative. À cela s’ajoute de nombreuses organisations des milieux de l’éducation, du secteur communautaire et des affaires se joindront à la campagne en portant également le message.

Un mot-clic #Tousensemblepoureux a été créé pour l’occasion et toutes les personnes souhaitant prendre part au mouvement sont appelées à l’utiliser. Cette campagne donne la parole aux jeunes qui y font part de leur vision de cette rentrée et partagent des messages d’encouragement pour leurs pairs. Les adultes, notamment les parents, enseignants, intervenants et employeurs, sont quant à eux sensibilisés à l’importance de s’engager activement dans cette rentrée, d’avoir une attitude bienveillante envers les jeunes qui vivent une rentrée exceptionnelle et de contribuer à trouver, avec eux, des solutions aux défis qu’ils vivent. Des outils et des informations leur sont proposés afin de les aider à soutenir les jeunes qui les entourent.

Cette campagne se déploie avec la participation du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Rio Tinto, la Caisse de dépôt et placement du Québec et Avenir d’enfants.

Citations

« La rentrée scolaire constitue un moment charnière de la vie des jeunes. Cette campagne est une façon pour nous de contribuer à ce que collectivement, nous mettions toutes nos énergies pour remettre les jeunes sur le chemin des apprentissages. Les jeunes et leurs familles ont vécu des moments exceptionnels et parfois difficiles dans les derniers mois et ils auront besoin de toute notre bienveillance, notre compréhension, notre écoute et notre soutien pour bien vivre cette rentrée et l’année qui s’amorce. » – Andrée Mayer-Périard, présidente, Réseau québécois pour la réussite éducative

« Dans le contexte que nous vivons présentement, la rentrée sera d’autant plus importante pour les élèves et il est impératif de leur apporter tout notre soutien pour favoriser leur réussite. Chaque année, les Journées de la persévérance scolaire nous rappellent l’importance d’accompagner les élèves qui peuvent rencontrer des difficultés. Plus que jamais, nous devons nous mobiliser pour leur donner le goût de poursuivre leurs études. »
– Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

À propos du Réseau québécois pour la réussite éducative

Le Réseau québécois pour la réussite éducative est le fruit de la volonté de ses membres, les Instances régionales de concertation en persévérance scolaire et en réussite éducative, de travailler de façon concertée et collective et de développer un réseau efficient qui répond à leurs besoins. Riches d’un savoir-faire, d’une expertise reconnue et d’une capacité indéniable à mobiliser les forces vives d’un milieu en faveur de la persévérance scolaire et de la réussite éducative, les IRC agissent collectivement au sein d’un espace interrégional depuis 2005. Le Réseau coordonne les Journées de la persévérance scolaire. 

Pour tout renseignement

Valérie Beaudoin-Carle
TACT  
Cellulaire : 418 473-2309
vbcarle@tactconseil.ca